Décret Tertiaire

Benjamin MERCURIALI / Janvier 2022

Décret tertiaire reporting

Le nouveau calendrier lié à l’entrée en vigueur du Décret Tertiaire au 1er janvier 2022 est à présent connu : reporting et premières saisies des consommations énergétiques de 2020 au 31 décembre 2021, puis déclaration de ces consommations jusqu’au 30 septembre 2022. 

À l’heure où les propriétaires bailleurs et occupants d’actifs de plus de 1000 mètres carrés n’ont donc plus le choix que d’accélérer leur efficacité énergétique d’ici à fin septembre 2022 date limite, il ne suffit pas simplement d’afficher ses consommations énergétiques. Bailleurs et repreneurs devront impérativement échanger afin de déterminer ce qu’ils ont à déclarer. Pour avoir de la valeur, le reporting énergétique doit être adapté au besoin réel.

Décret Tertiaire et reporting : combien d’étapes et d’acteurs ?

Il est tout d’abord essentiel d’avoir conscience de la complexité de mise en place de cette efficacité énergétique, en faisant notamment transparaître clairement le nombre d’étapes à franchir, le nombre d’acteurs impliqués jusqu’à l’atteinte du résultat visé, tout en cernant le rôle de chacun. Identifier qui fait quoi, et ce que chaque acteur a à faire est prioritaire.

3 étapes clés : maîtrise – objectifs – périmètre

Nous aborderons ici principalement trois étapes. La première concerne la maîtrise des données immobilières de nos clients. Cette maîtrise est en effet indispensable pour se préparer correctement au Décret Tertiaire. 

Une fois validée, une fois la donnée immobilière et la donnée énergétique confrontées, il s’agit de comprendre cette dernière et d’élaborer le plan d’action adéquat pour aider nos clients à déterminer ce qu’ils souhaitent faire de leurs data. Visent-ils uniquement du reporting de données statiques ou du reporting de données en continu, pour une efficacité énergétique réelle ? 

Reste la question du périmètre et du fonctionnement des actifs concernés : quels éléments dépendent de nos clients, de leurs parties prenantes ? Comment sont alimentés et faits leurs bâtiments ?

3 acteurs majeurs : propriétaire – locataire – conseil

Le nombre d’acteurs à impliquer pour atteindre cette efficacité énergétique est quant à lui clé. 

L’accompagnement des propriétaires et des locataires par une société de conseil experte telle qu’AEGILIM s’avère généralement nécessaire pour cadrer et faire avancer efficacement les échanges. Une clarification des rôles entre bailleur et repreneur par ce tiers de confiance est essentielle eu égard à la stratégie des clients fidèles que nous accompagnons. 

Vous avez un projet, une question ? Contactez-nous : contact@aegilim.com.